2 Comments

  1. Jakez Guieysse
    2 avril 2017 @ 22 h 40 min

    Au nom de quel principe, les revendications politiques et sociales des Guyanais , devraient-elles faire l’objet de préoccupations particulières de la part de nos évêques ?
    S’ils ont encore la foi, n’ont-ils pas mieux affaire, dans l’exercice de leur ministère, à sauver le plus grand nombre d’âmes possible ?
    Sur d’autres sujets qui relèvent, eux, de leur ressort, ils se sont révélés bien timides, voire totalement aphones à propos des législations antinaturelles, ou bien carrément complices à l’égard de l’Islam qui se répand dangereusement dans nos cités.
    Nous avons-là chez nos prélats, un mélange des genres qui reflète le malaise profond notre société.

    Reply

    • Claude Guillemain
      3 avril 2017 @ 14 h 57 min

      Les Guyanais réclament un statut particulier
      Le premier ministre Bernard Cazeneuve présidera lundi 3 avril à 16 h 30 une réunion ministérielle sur la crise en Guyane. Dimanche 2 avril, les discussions entre le gouvernement et le collectif protestataire ont achoppé, notamment, sur la revendication d’un statut particulier pour le territoire.
      Quand les politiques abdiquent leurs responsabilités, il me semble assez réconfortant et salutaire que les évêques prennent le relai.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.